Le sentier de la perdition.

Le passé m’a montré que j’ai aimé. Certes, c’étaient des amours bref et sans avenir, mais cela reste quand même de l’amour. Être accompagné par une personne qui t’aime dans ce chemin tordu et inconnu réconforte toujours mieux que la solitude. Aimer sans limite est le véritable amour, être nue sans ne sentir aucune gêne, la transparence, la confiance. Tout cela m’est complètement inconnu, car incapable d’aimer, je passe le plus clair de mon temps à rêvasser de cette femme qui fera enfin fondre mon cœur de glace. Perdu dans les brumes, je marche sans véritable but, mon existence même est mise en doute. J’ai acquis le savoir-vivre, le sens moral et le symbole de la liberté, mais à quoi bon avoir tout ce que l’on désire si ce n’est que pour soi-même. Je suis née pour faire le bien, combattre le mal. Mais je ne peux continuer cette quête si je ne me sens pas encourager, aimer… je pourrais peut-être répondre à l’appel de cette société malade en liant ma vie à un inconnu qui ne me comprendra jamais, mais en bonne femme soumise à la société algérienne, elle essayera jusqu’à se lasser. Mais à quoi bon la société si même l’essence qui m’a fait naître est absent. Je veux le connaître au moins une fois dans ma vie. Qu’importent les conséquences car quittent à souffrir, autant ne pas le faire pour un monde qui nous déteste tels que nous sommes. L’amour est le seul sentiment qui me fais douter, même l’obscurité de l’avenir semble douce comparer à l’éternelle solitude. Ce vide constant qui m’empêche de voir clair et d’avancer sans peur, ne cesse d’accroître sa force aidée par le sablier du temps. Je ne veux pas d’enfant issu de raison, par peur de ne pas les aimer à leur juste valeur. Aimer ne dépend que de moi. Par où commencer à chercher une chose quand on doute de son existence. La simplicité de ce sentiment me rend jaloux, car trop concentré par la raison, mes émotions ont cessé de me guider, je les ai bannis quand j’ai découvert les conséquences de les suivre. Elles étaient trop faibles pour affronter les obstacles qui m’attendaient. À l’heure actuelle, je suis seul avec ma raison qui essaye de me réconfortée par des mensonges basés sur aucune logique, elle est incapable de me dire la vérité, car l’amour est sentiment qui est lié à l’esprit et à rien d’autre. Croire est la seule option qui me reste, avec l’espoir de trouver un jour une femme qui saura elle me faire aimer.

Laubodile

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s